,
Ton Slits, 2006

Sans titre

Acrylique sur toile
200 × 160 cm

Funambulesques, les œuvres de Ton Slits sont habitées par quelque chose de l’ordre de la destruction. Ses installations – qui rappellent la technique du papier découpé – et ses tableaux lui permettent d’interroger le passé, de considérer l’avenir. La question d’un avant et d’un après est aussi celle d’un avant et d’un arrière : il s’agit ici de déceler un ancrage. Ce faisant, Ton Slits se réfère tout autant à la logique des sciences naturelles qu’à des conceptions du monde héritées de la religion chrétienne.

(Denise Essig, version révisée)