Julio César Peña Peralta, Babalú Ayé, 2011
Gravure sur bois, 175 × 116,5 cm

21.06.–20.08.2017

Star Work № 23: Babalú Ayé

Julio César Peña Peralta

– de la série Apropiaciones indebidas

Les gravures sur bois de Peña Peralta se réfèrent au cycle d’œuvres graphiques de José Guadalupe Posada, Calaveras, qui montre des morts dans des situations du quotidien, par exemple en train de jouer l’air Besame Mucho. L’œuvre exposée, qui date de 2011, se rapporte à la chanson populaire Babalú, dans laquelle il est question de la mort sous les traits du voyageur Babalú Ayé, qui n’épargne ceux qu’il rencontre qu’en échange de cigares et d’eau-de-vie. Par ses marottes, la mort apparaît comme très humaine. L’heure venue, chacun de nous connaîtra un sort semblable et il nous faudra bien nous défaire de notre vanité.

STAR WORK
De temps à autre une œuvre différente de la collection de l’IKOB est exposée, et ceci dans le cadre de la série Star Work.

Star Work № 9 : Poésie urbaine


Star Work № 7 : Seestück II


Star Work № 11 : Composition


Star Work № 12 : Sans Titre


Star Work № 14 : Sieglar-96-09-21


Star Work № 13 : LBYD/SOI


Star Work № 1: Ein auf seinen Grundriss reduzierter Stein im Maßstab 1 : 1 / Berg aus Steinstaub


Star Work № 25: A Billion Square Circles


STAR WORK № 24 : Checkpoint Charlie


Star Work № 22: Sorry


Star Work № 21: République Libre de Clairefontaine


Star Work № 20: Constructor


Star Work № 19: DEIN GEILSTER MÄDCHENFLUGKÖRPER SCHREIT TOTALST: NUR VORNE IST EVOLUTION IM SCHRITT "MARSCH MARSCH," VERSACHLICHT ALLES.


Star Work № 18: Ohne Titel


Star Work № 17: Corte Cromático, Hommage à André Blank


Star Work № 16: Statements 34/56


Star Work № 15 : Texte zur Kunst