01.08.–14.10.2018

Star Work № 29 La Crucifixion

Philippe Vandenberg

Philippe Vandenberg est né à Gand en 1952 sous le nom de Philippe Vandenbergh. Sa famille était bilingue, parlant à la fois le français et le flamand à la maison, un fond qu'il a renié en changeant son suriname à Vandenberg en 1982. Il a étudié la littérature et l'histoire de l'art à l'Université de Gand de 1970 à 1972, date à laquelle il a décidé de se consacrer à plein temps à l'étude de la peinture. En 1976, il obtient un diplôme en peinture à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Gand, où il fréquente l'atelier de Jan Burssens. En 1978, Vandenberg accepte des postes d'enseignement dans les académies de Bruges, Deinze et Gand, poste qu'il abandonne définitivement en 1984 pour se consacrer à la peinture.
Il expose régulièrement dans des galeries privées et entre dans des collaborations à court et à long terme avec des galeries à Gand (Richard Funcke), Bruxelles (Albert Baronian) et New York 8Denise Cadé).
Après sa mort en 2009, ses trois enfants, Hélène, Guillaume et Mo Vandenberghe, ont créé la succession de Philippe Vandenberghe, dans le but de maintenir et d'élargir l'attention et l'appréciation du travail de l'artiste dans une perspective internationale.

Le diptyque "La Crucifixion" était en propriété privée depuis le début des années 1980 avant de pouvoir être acheté par IKOB en 2018. En tant qu'un des rares diptyques de l'œuvre de Vandenberg, c'est une petite sensation que cette œuvre n'a pas été vendue sur le marché aux enchères à des collectionneurs privés et est plutôt entrée en possession d'un musée public - l'IKOB. Vandenberg, qui est probablement l'un des peintres belges les plus importants du 20ème/21ème siècle, a déjà été exposé plusieurs fois dans des expositions de groupe à l'IKOB et n'est donc pas étranger à la Belgique de l'Est. Pour que le nouveau travail puisse être apprécié et visionné de manière adéquate dans la collection IKOB, nous le montrons dans la série Star Work.

STAR WORK
De temps à autre une œuvre différente de la collection de l’IKOB est exposée, et ceci dans le cadre de la série Star Work.

Star Work № 28 : Distortion LI [51]


Star Work № 27 : Hommage à ... IV


Star Work № 26 : Saint Matthieu par Gérémie Geißelbrunn (1595 – 1660) photographié comme Dimitris Alexandrou par Errikos Andreou


Star Work № 25: A Billion Square Circles


STAR WORK № 24 : Checkpoint Charlie


Star Work № 23: Babalú Ayé


Star Work № 22: Sorry


Star Work № 21: République Libre de Clairefontaine


Star Work № 20: Constructor


Star Work № 19: DEIN GEILSTER MÄDCHENFLUGKÖRPER SCHREIT TOTALST: NUR VORNE IST EVOLUTION IM SCHRITT „MARSCH MARSCH“, VERSACHLICHT ALLES.


Star Work № 18: Ohne Titel


Star Work № 17: Corte Cromático, Hommage à André Blank


Star Work № 16: Statement 34/56


Star Work № 15 : Texte zur Kunst


Star Work № 14 : Sieglar-96-09-21


Star Work № 13 : LBYD/SOI


Star Work № 12 : Sans Titre


Star Work № 11 : Composition


Star Work № 10 : Geschlossene Scheune [Grange fermée]


Star Work № 9 : Poésie urbaine


Star Work № 8 : The Gates


Star Work № 7 : Seestück II


Star Work № 6 : Rhombus


Star Work № 5 : Ausgewürfelte Bilder, 28 Bildmöglich­keiten [Tableaux nés de lancers de dés, 28 possibilités]


Star Work № 4 : Veules-les-Roses


Star Work № 3 : Regalfrau (étude)


Star Work № 2 : Me Walking


Star Work № 1: Ein auf seinen Grundriss reduzierter Stein im Maßstab 1 : 1 / Berg aus Steinstaub