Irmel Kamp, Melen, Av. de la Résistance 459, 1978, de la série Mit Zinkblech verkleidete Bauten in Ostbelgien, 1978-1982
Photographie noir et blanc, 40 × 33 cm

Barbara & Michael Leisgen, Rhombus, 1974
Série de 5 photographies noir et blanc, 50 × 60 cm chacune

21.03.–27.05.2018

Topographies en Wallonie

Avec :

Irmel Kamp, Barbara & Michael Leisgen

Vernissage : 18.03.2018, 15:00

Les façades habillées de zinc laminé marquaient la traversée des paysages de prés doucement vallonnés du « Butterländchen » (ou petit pays du beurre, au nord de la Communauté germanophone), avec ses petites localités et ses fermes et maisons dispersées. Cette caractéristique saute particulièrement aux yeux par un après-midi ensoleillé, quand on se rend de Liège à Aix-la-Chapelle : les flancs des maisons étincellent. On estime qu’un quart de ces revêtements existent encore aujourd’hui.
Irmel Kamp

Au cœur du cycle de nos « Paysages mimétiques » [« Mimetische Landschaften »] des années 70, il y avait cette volonté de donner à voir des éléments de la nature ainsi que des paysages portant la marque de l’intervention humaine, avec le personnage montré de dos comme idéogramme. À l’époque, nous vivions en Communauté germanophone de Belgique (plus précisément à Raeren) et les haies vives y séparant les champs nous fascinaient.
Barbara & Michael Leisgen

Dans le cadre des présentations régulières de sa collection, l’IKOB confronte deux séries de photographies qui peuvent être qualifiées de « classiques » : d’une part, Façades habillées de zinc laminé dans l’Est de la Belgique (1978-1982), de l’artiste Irmel Kamp et, d’autre part, cinq photographies en noir et blanc intitulées Rhombus [Losange], de Barbara et Michael Leisgen, qui exposaient déjà ensemble en 1977 lors de la documenta 6. Deux manières différentes d’aborder le thème du lieu, comparables cependant par leur grande cohérence. Un espace habité se déploie sous nos yeux, intégré lui-même dans un espace pictural clairement défini qui tend vers une dimension poétique.