francis-feidler-apokalypse-2-verdrangen-2020-ol-auf-leinen.foto-thomas-brenner-low-res-kopie

Francis Feidler, Apokalypse 2 (Verdrängen), 2020, Huile sur lin. Photo: Thomas Brenner

1991-ek-mit-drei-balken-im-park-des-institut-francais-in-aachen

Francis Feidler, Elastikommunikation mit drei Balken. Park des Institut Français in Aachen, 1991.

04.09.–28.11.2021

Francis Feidler

Elastikommunikation 1964 - 2021

Francis Feidler a su très tôt qu’il consacrerait sa vie à l’art. Né en 1950 à Malmedy, en Belgique, il commence à peindre alors qu’il est adolescent. Quelques années plus tard, il fréquente une école d’art, dessine, devient professeur d’arts plastiques puis artiste conceptuel, organise des expositions, fonde un musée, collectionne des œuvres et s’engage pour leur médiation, s’implique dans l’installation et la commission d’expositions, tout en poursuivant sa propre pratique artistique.

Avec son exposition « Elastikommunikation 1964 – 2021 », Francis Feidler est en terrain familier. 27 ans après avoir fondé l’IKOB, et neuf ans après en avoir cédé la direction, il revient ici présenter l’ensemble de son œuvre, dans le musée dont la création en constitue elle-même un chapitre. Francis Feidler semble posséder un don pour passionner les gens et les rassembler autour de la création artistique. Cette année 2021 lui offre pour la première fois l’occasion d’exercer ce don sous sa casquette d’artiste dans une exposition personnelle de cette envergure.

Créé par Francis Feidler lui-même le concept d’Elastikommunikation est le fil rouge qui traverse tous les domaines de sa pratique artistique. « [Mon but] est de créer des situations dans lesquelles la communication entre l’œuvre et le spectateur atteint une certaine élasticité, cette communication doit échapper à l’écueil des modes préétablis pour s’approprier tous les espaces libres », écrivait-il en 1988. Pour produire ces situations, l’artiste recourt fréquemment à une forme concrète qui lui sert de point de départ : la spirale. Qu’elle soit dessinée, peinte ou en volume, ce motif de la spirale, omniprésent, fait écho à l’environnement naturel et architectural. Elle est aussi pour l’artiste un moyen d’explorer la polarité entre, d’une part, le phénomène de l’expansion, et d’autre part celui du cloisonnement et de la limitation.

Depuis les années 1970, les travaux de Francis Feidler ont étés exposés dans les galeries, les musées et les espaces publics de Belgique, de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et de la province néerlandaise du Limbourg. L’exposition à l’IKOB propose un parcours rétrospectif et thématique à travers l’œuvre de l’artiste : des premières incursions dans le domaine de la peinture aux installations empreintes de critique sociale, en passant par ses travaux in situ, ses recherches sur les notions de spirale et de tension, sans oublier la période singulière de la fondation de l’IKOB. Ce qui caractérise l'exposition, c’est ce mouvement d’aller-retour. Aller-retour entre l’œuvre et l’intime, aller-retour entre rébellion et costume-cravate, aussi.

Présence de l'artiste:
• 4 et 5 septembre, 13 à 18 heures
• 2 et 3 octobre, 13 à 18 heures
• 6 et 7 novembre, 13 à 18 heures

Visites guidées:
• 15 septembre, 13 octobre, 10 novembre, chaque fois à 18 heures (DE) - avec curatrice Brenda Guesnet
• 21 septembre, 14 et 16 heures - avec Francis Feidler (DE)
• 28 novembre, 15, 16, 17 heures - avec Brenda Guesnet (DE/FR/EN)

francis-feidler-performance-mit-spirale-1988

Francis Feidler, Performance mit Spirale, 1988

francis-feidler-ostbelgienfilter-1982-objektmontage-280-73-28-cm-sammlung-familie-horn-foto-thomas-brenner-kopie

Francis Feidler, Ostbelgienfilter, 1982, Objektmontage, 280 × 73 × 28 cm, Sammlung Familie Horn. Foto: Thomas Brenner

francis-feidler-ohne-titel-spiralzeichnungen-mit-filzstift-auf-steinbachpapier-1989-150-70-cm-foto-thomas-brenner-kopie

Francis Feidler, Ohne Titel, Spiralzeichnung mit Filzstift auf Steinbachpapier, 1989, 150 × 70 cm, Foto: Thomas Brenner

1996-elastikommunikation-mit-2-metallraster-u.3-fichtenbalken-150x300x100-cm-galerie-katleen-borgerhoff-tongeren

Francis Feidler, Elastikommunikation mit 2 Metallrastern u. 3 Fichtenbalken, 1996, 150 x 300 x 100 cm, Galerie Katleen Borgerhoff Tongeren, BE